Ouverture cubaine Malandain / Gershwin


Ballet créé le 16 janvier 1998 au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines / Scène nationale dans un programme associant « Sextet » de Steve Reich et « Ballet Mécanique » de George Antheil.

Cette partition de George Gershwin intitulée à l'origine « Rumba », déploie un exotisme et une rutilance sonore exceptionnelle. La chorégraphie s'abandonne au plaisir sensuel qui joue à la fois avec la dynamique de la musique et l'énergie des corps.

Thierry Malandain


créé le 16 janvier 1998

au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines / Scène nationale

 

musique George Gershwin

chorégraphie Thierry Malandain

décor et costumes Jorge Gallardo

conception lumière Jean-Claude Asquié

 

coproduction Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines / Scène nationale, Conseil Général des Yvelines, ADIAM 78, Esplanade de Saint-Etienne, Ministère de la Culture, Compagnie Temps Présent

 

durée de l’œuvre intégrale 15’

ballet pour 12 danseurs

 

artistes chorégraphiques Laura Adami, Giuseppe Chiavaro, Patrice Delay, Isaïas Jauregui, Lyane Lamourelle, Adriana Pous Ojeda, Christophe Roméro, Thierry Taboni, Brigitte Valverde, Nathalie Verspecht, Sean Wood

 

réalisation vidéo Georges Flores, septembre 1998



"[…] Ouverture cubaine, rumba effrénée de Gershwin sur laquelle se déhanchent un peu sagement les danseurs dans un style bien proche du Robbins de « West Side Story ». "

Le Quotidien du Médecin, Olivier Brunel, 16 février 1998

Mécanique bien huilée

"[…] Répondant à une demande de Pierre Moutarde, Ouverture cubaine, est un allègre divertissement exotique où les couples dociles aux rythmes se déhanchent sensuellement, poursuivent un adage fluide."

Les saisons de la danse, Marie-Françoise Christout, mars 1998

"[…] Ouverture cubaine joue avec la sensualité et le dynamique des corps sans pour autant amoindrir la précision remarquable des mouvements. Et l’on ne peut que regretter la brièveté de la pièce. "

Danse Light, L.C, mars 1998