The number 74 is online !


Le numéro 74, bulletin d'information trimestriel du Malandain Ballet Biarritz est disponible en lecture en ligne :
https://issuu.com/malandainballetbiarritz/…/mbb_numero74_web

Ne manquez rien des activités du Ballet avec l’actualité de Noé, en Première à Chaillot - Théâtre national de la Danse, la danse à Biarritz avec Sacha Sarkoff, les activités de sensibilisation et du LABO, le bilan 2016 et les dates des prochaines tournées à venir...
Vous avez également la possibilité de le recevoir gratuitement au format papier en envoyant un message à ccn@malandainballet.com

Malandain Ballet Biarritz on US tour


Malandain Ballet Biarritz flew to America with Cinderella and Beauty and the Beast, for a tour from March 16th to April 3rd. Thanks to Brent Belsher and the artistic agency "Le Trait d’Union", Malandain Ballet Biarritz will begin his tour on March 18th in San Diego. As a reminder, Civic theater had already welcomed our company in 2015. Will follow Palm Desert the 20th, San Luis Obispo the 22nd, Minneapolis the 25th, Des Moines the 28th and 29th and finally Cleveland the 1st and 2nd of April. The end of this US tour will mark the beginning of another one: Mexico and Colombia mid-April.

Regards croisés – Begirada Gurutzatuak - Miradas cruzadas 2017


Le projet de coopération chorégraphique transfrontalier : Regards croisés – Begirada Gurutzatuak – Miradas Cruzadas piloté depuis cinq ans par Gaël Domenger, responsable du LABO de Malandain Ballet Biarritz a pour vocation de faire découvrir la danse contemporaine basque et de favoriser les rencontres entre le public et les artistes. Les partenaires de cette 6ème édition seront la Fundición de Bilbao (direction Laura Etxebarria, programmation Luque Tagua), le Glob Théâtre de Bordeaux (direction Bruno Lecomte), la Compagnie de Pedro Pauwels / Association Pepau et l’Ecole de danse portugaise Genasiano de Vila Nova de Gaia (Porto). Biarritz ouvrira la marche en permettant de découvrir la Compagnie Ertza d’Asier Zabaleta et la Compagnie Organik de Natalia Monge au Colisée de Biarritz.

 

Planning « Regards Croisés 2017 » à Biarritz

Mercredi 29 mars

19h – Grand Studio Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi

Répétition publique Compagnies Ertza et Organik

Entrée libre sur réservation au 05 59 24 67 19

 

20h>22h Grand Studio Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi

Atelier LABO dirigé par Pedro Pauwels

Entrée libre sur réservation au 05 59 24 67 19

 

Jeudi 30 mars

13h>15h – Grand Studio Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi

Atelier compagnie ERTZA (Asier Zabaleta) pour les élèves de l’Option art danse du lycée Malraux 

 

19h – Musée Historique de Biarritz

Rencontre / Conférence

« Quand l’art chorégraphique parle d’identité culturelle ? »

L’identité culturelle est un sujet que l’on s’attend à voir être traité par les sciences politiques, la sociologie ou la psychologie. Pourtant, ce sont les chorégraphes proposés par l’édition 2017 de « Regards Croisés » qui ont décidé de traiter ce sujet à leur manière et d’impliquer la danse dans cette réflexion.

La conférence que nous proposons tente donc de comprendre les motivations artistiques ou personnelles qui peuvent inciter un chorégraphe à aborder un tel sujet et dans quelle mesure cette interrogation correspond aux préoccupations de la danse contemporaine.  Les intervenants de cette conférence tenteront ensemble, par leurs expériences et leurs échanges, de mettre en perspectives les questions relatives à l’appartenance culturelle et la construction identitaire dans le contexte interculturel spécifique de Regards Croisés.

 

Intervenants : Mathieu Vivier, directeur artistique de la compagnie Bilaka, Asier Zabaleta, chorégraphe de la compagnie Ertza, Natalia Monge chorégraphe de la compagnie Organik, Beñat Achiary, chanteur, Laura Etxebarria directrice de la Fundición

Médiateur : Gaël Domenger

 

Entrée libre sur réservation au 05 59 24 86 28 

21h00 - Colisée

Irrintzi / Compagnie Organik - Natalia Monge

Représentation suivie d’un échange avec le public

 

L'« irrintzi » est un cri traditionnel dont l'origine se situe dans la nécessité de communication naturelle entre les vallées basques. Il est aujourd’hui utilisé comme forme d’expression de la joie et même de revendications politiques lors de célébrations collectives. L'« irrintzi » se lance, sans articuler de mots concrets, et se convertit en signe de manifestation et de revendication d’identité, voire en un « cri de guerre ».

 

Dans cette pièce, l’irrintzi vibre tel celui d’une femme octogénaire dont le corps perd ses facultés plus que n’en perd sa voix.

 

Extrait vidéo : https://vimeo.com/156843808

 

Billetterie : Office de tourisme de Biarritz 05 59 22 44 66 www.tourisme.biarritz.frwww.malandainballet.comwww.biarritz-culture.com

Tarifs de 8 à 14 € / Forfait 2 spectacles : 22€

 

Vendredi 31 mars

13h>15h – Grand Studio Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi

Atelier compagnie ORGANIK (Natalia Monge) pour les élèves de l’Option art danse du lycée Malraux 

 

19h – Grand Studio Malandain Ballet Biarritz – Gare du Midi

Présentation publique du travail du chorégraphe Pedro Pauwels avec les élèves des sections de danse et musique de l’Institut national des sciences appliquées de Toulouse (INSA)

Entrée libre sur réservation au 05 59 24 67 19

 

21h - Colisée

Nan / Compagnie Ertza - Asier Zabaleta

Représentation suivie d’un échange avec le public

 

NAN est un voyage scénique au-délà des frontières entre l´identité et la nationalité, où l’on mélange la danse contemporaine, le texte, la vidéo et la musique en direct. Avec l´aide du pianiste Iñar Sastre, il s´agit de lancer une invitation dansée pour réfléchir autour des concepts tels que le peuple, la nation ou la patrie.

 

Plutôt que mettre en question la valeur de la patrie, il cherche sa valeur exacte. Combien coûte la patrie? Combien de vies? Combien de morts?  Toutes les patries coûtent-elles la même chose?

 

Extrait vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=BHqFTVMqUK8

 

Billetterie : Office de tourisme de Biarritz 05 59 22 44 66 www.tourisme.biarritz.frwww.malandainballet.comwww.biarritz-culture.com

Tarifs de 8 à 14 € / Forfait 2 spectacles : 22€

Saison Danse Biarritz


Les Cahiers de Nijinski (Théâtre) :
Le jeudi 23 février à 20h30 au Théâtre du Casino Municipal de Biarritz, l’histoire émouvante d’un des plus grands danseurs du XXème siècle.

 

Dans le cadre de la Saison Danse organisée avec Biarritz Culture, le Malandain Ballet Biarritz propose de découvrir Les Cahiers de Nijinski, pièce mise en scène par Brigitte Lefèvre et Daniel San Pedro.

Cette pièce qui a rencontré un grand succès à Chaillot - Théâtre National de la Danse, à Paris en novembre dernier, permettra de (re)découvrir Vaslav Nijinski, un des plus grands danseurs du XXème siècle victime d’une vie tourmentée et pourtant magnifiquement créative avec notamment l’Après-midi d’un faune, le Spectre de la rose.... Avant d’être interné en hôpital psychiatrique, il rédige en 1918 quatre recueils illustrant son histoire touchante et ses créations.

A partir de ces recueils poignants, Daniel San Pedro et Brigitte Lefèvre mettent en scène la pièce de théâtre Les Cahiers de Nijinski avec beaucoup d’humanité, de justesse et d’émotion, racontant ainsi l’histoire de ce grand danseur torturé au travers d’un monologue poignant.

Pour incarner l’image de cet artiste talentueux et tourmenté, les metteurs en scène ne choisissent pas une tête d’affiche mais deux : Clément Hervieu-Léger, acteur de la Comédie Française ainsi que Jean-Christophe Guerri, danseur au Ballet de l’Opéra national de Paris. Les deux artistes interprètent cette figure d’exception, sa quête de vérité, ses pensées, « l’artiste et son double ».

 

A noter : 
- L’association Instant Présent en partenariat avec le Malandain Ballet Biarritz propose un stage de danse autour de cette pièce le week-end du 11 février 2017 avec entre autres, le chorégraphe Gilles Schamber, ex danseur soliste de Maurice Béjart (renseignement : 06 04 53 45 27 - www.instant-present.eu)
- Dimanche 12 février à 16h à la Gare du Midi de Biarritz, Daniel San Pedro vous présentera Les Cahiers de Nijinski et répondra à vos questions sur cette pièce qui a dernièrement rencontré un beau succès à Chaillot.

 

Texte : Vaslav Nijinski
Texte français et adaptation : Christian Dumais Lvowski
Mise en scène : Brigitte Lefèvre et Daniel San Pedro
Avec Clément Hervieu de la Comédie Française et Jean-Christophe Guerri de l’Opéra national de Paris

 

Tarifs de 12 à 22€

Billetterie
Malandain Ballet Biarritz : www.malandainballet.com
Biarritz Culture : www.biarritz-culture.com
Office de Tourisme de Biarritz : 05 59 22 44 66 / tourisme.biarritz.fr 

Noé, nouvelle création


La nouvelle création de Thierry Malandain, Noé, sera présentée à Chaillot - Théâtre National de la Danse, à Paris, du 10 au 24 mai avec douze représentations.

 

Musique : Gioachino Rossini (Messa di Gloria)

Chorégraphie : Thierry Malandain

Décor et costumes : Jorge Gallardo

Conception lumière : Francis Mannaert

Réalisation costumes : Véronique Murat

Réalisation décor : Frédéric Vadé

 

Coproduction : Chaillot - Théâtre National de la Danse (Paris), Opéra de Saint-Etienne, Donostia Kultura - Teatro Victoria Eugenia de Donostia / San Sebastián - Ballet T, CCN Malandain Ballet Biarritz.

Partenaires : Opéra de Reims, Théâtre de Gascogne - le Pôle, Theater Bonn (Allemagne), Forum am Schlosspark – Ludwigsburg (Allemagne)

 

CRÉATION / EUROCITÉ BASQUE
Teatro Victoria Eugenia de Donostia / San Sebastian les 14 et 15 janvier 2017

CRÉATION / PREMIÈRE FRANÇAISE
Chaillot - Théâtre National de la Danse (Paris) du 10 au 24 mai 2017

 

Ballet pour 22 danseurs

Durée 70 minutes

 

Avant-propos :

A travers le mythe du Déluge, commun à diverses traditions, la figure réjouissante de Noé incarne une sorte de rupture dans l’histoire de l’humanité. Résumant le passé et préparant l'avenir, elle symbolise la naissance d’un nouveau monde, meilleur que le précédent. Une seconde Création gommant la première altérée par le mal et la défaillance des hommes. Par conséquent, un nouvel Adam, non pas tiré de la terre, mais tiré de l’eau, qui dans la Genèse intervient d’abord comme un élément mortel avant d’être symbole de vie, puisqu’au sortir de l’Arche, à la fois matrice et berceau, Noé et les siens vont repeupler le Monde.

Ce récit qui fait suite à des épopées de même nature s'interprète à plusieurs niveaux. Ainsi, Saint-Augustin s’essaya à démontrer que les proportions de l’Arche correspondaient à celles du corps humain, « qui est aussi le corps du Christ, qui est aussi l’Église », tandis que Paul Claudel fit de l’Arche salvatrice une cathédrale, une nef naviguant dans le ciel.

On peut aussi imaginer faire de Noé un être humain collectif montant dans l’arche de lui-même, pour liquider une existence passée et repartir de zéro en allant puiser de nouvelles énergies dans les abysses de son être. C’est pourquoi, excepté la colombe, signe d’espérance d’une nouvelle vie, nous n’embarquerons pas l’intégrale des animaux, juste une humanité en mouvement, figure symbolique et dansante de Noé aux rayons d’un soleil nouveau. Thierry Malandain

 

Billetterie : 

3 mai 2017 à Biarritz : Digitik 
10 au 24 mai 2017 : Théâtre National de la Danse de Chaillot