Documentaire Ballet T


A l’initiative du Teatro Victoria Eugenia, que dirige Norka Chiapusso et de Malandain Ballet Biarritz, un documentaire de dix minutes retraçant les activités de Ballet T a été réalisé par Morgan Creativos et co-financé par les fonds européens du Programme Opérationnel de Coopération Territoriale Espagne – France - Andorre. Il a été présenté dans le cadre de la signature de la nouvelle convention et est disponible sur les sites internet du Ballet T, du Malandain Ballet Biarritz et du Teatro Victoria Eugenia. 

Vous pouvez visionner le documentaire en cliquant sur le lien suivant : https://vimeo.com/122088911. Le choix des sous-titres est disponible en cliquant sur l’icône CC. 

Regards Croisés à Biarritz


Comme chaque année, Regards croisés - Begirada Gurutzatuak est un moment d’échange entre chorégraphes, public et institutions éducatives, à travers des spectacles, ateliers, conférences, débats et projections de documents filmés sur l’art chorégraphique contemporain.

Magifique à Biarritz


A l’occasion des fêtes de fin d’année, Magifique sera présenté à la Gare du Midi de Biarritz le 27 décembre à 20h30 et le 28 décembre à 16h00 et à 19h30 au profit des victimes des inondations de Cambo-les-Bains. Un spectacle aux frontières du connu et de l’inconnu, trait d’union entre le présent et le passé, le réel et l’imaginaire. 

Autour des spectacles


A l’occasion des représentations de Magifique à Biarritz,  Dominique Cordemans, responsable de la sensibilisation et de la transmission du répertoire au pré-professionnels proposera des master-classes et ateliers de répertoire pour jeunes danseurs ainsi que des ateliers « Voulez-vous danser avec nous ? » pour adultes.

Nouvelles créations


Estro musique : Vivaldi et Nocturnes musique : Chopin, Première française à l'Opéra de Reims les 15 et 16 novembre. Deux créations s’ajoutent au répertoire du Malandain Ballet Biarritz. La première, Estro s’appuie sur L’Estro armonico Op.3 et le Stabat Mater d’Antonio Vivaldi et aborde le désir d’élévation. La seconde s’inspire des représentations de la Danse macabre sur quelques Nocturnes de Frédéric Chopin.